La peinture sanguine: a quoi sert-elle?

La peinture sanguine: a quoi sert-elle?

La peinture sanguine: a quoi sert-elle?

La peinture sanguine détient une place de choix en peinture, dessin et teinture. Riche et intense, elle est particulièrement mise en valeur sur du papier à grain. Elle sert généralement pour les tracés gras que les artistes marient avec bonheur avec des tracés plus ou moins fins. C’est un coloris chaud qui peut aller du rouge clair au rouge très foncé, en passant par l’orangé, le violacé qui peut virer au brun.

peinture-sanguine.jpg

La peinture sanguine se rapproche de la couleur de la peau humaine, ce qui explique la large utilisation qu’en font les artistes pour peindre des portraits ou des nus. Les lignes larges faites grâce à la peinture sanguine évoquent avec beaucoup de réalisme la chaleur d’un corps ou l’élégance d’une attitude et permet d’exprimer une profonde douceur, de la majesté et même la vie.

La composition de la peinture sanguine

La peinture sanguine est fabriquée à partir d’une variété d’argile ferrugineuse. C’est ce qu’on appelle pierre de sanguine ou encore craie rouge, un matériau dont l’aspect est friable. On en trouve dans des magasins spécialisés et souvent sous forme de bâtonnets, plus ou moins gros, ou sous forme de crayon.

Rappel historique de l’apparition de la peinture sanguine

La prédilection pour la peinture sanguine date depuis des temps immémoriaux, et la preuve en est faite avec les dessins en comportant dans des grottes préhistoriques. On en a vu aussi dans les antiques tombes égyptiennes, puis, plus tard, au Moyen-Age, sur les murs des églises ou des palais royaux.

leonard-de-vinci.jpg

Des artistes célèbres comme Léonard de Vinci en ont largement usé, ainsi que Raphaël et Michel-Ange. Mais la peinture sanguine devient une véritable championne dans le monde de l’art au XVIIIe siècle, et menée à sa gloire par de grands peintres tels que Fragonard et Watteau.